Nouvelle salle de bain, jardin d’hiver ou ouverture dans la cloison pour une cuisine? Après quelques années, chaque maison a besoin d’un relooking. Trouver des idées est simple, mais il faut bien planifier afin d’éviter les erreurs coûteuses.

Décisions hâtives

Si le chauffage tombe en panne, qu’il se forme une tache humide au mur ou que d’autres dégâts importants apparaissent, on panique et on prend des décisions dans la précipitation. En pareil cas, une planification détaillée et réfléchie des rénovations est particulièrement importante. Un conseil particulièrement vrai pour les bâtiments anciens. Avant de commencer les travaux de rénovation, il est donc recommandé d’effectuer une analyse complète de l’état actuel.

Ensuite, vous pourrez planifier les travaux possibles. Veillez à tenir compte du droit de superficie régional et de votre budget. Vous bénéficierez certainement du soutien d’experts et expertes dans les domaines de la gestion de construction, de l’architecture, de l’énergie des bâtiments ou du CECB.

Erreur de planification

Entre les nombreuses petites rénovations faites avec les différents spécialistes, il est facile de perdre le fil. Rapidement, des erreurs agaçantes surviennent. Etablissez donc une planification globale détaillée pour votre maison ou appartement.

Chaque composant a une durée de vie et une fonction particulière dont il convient de tenir compte.
Par exemple, remplacez les conduites d’eau dès que vous rénovez votre salle de bain. Ainsi, vous éviterez les mauvaises surprises des années plus tard et n’aurez pas à refaire le carrelage et la faïence. 

Choix des professionnels

Si vous souhaitez procéder à des modifications de la substance bâtie et à une transformation de votre bâtiment, il vous faut consulter un ou une architecte. Cela vous permettra d’obtenir un tracé de la structure de l’espace et de visualiser les modifications prévues.

Recourir à un responsable de chantier pour coordonner et organiser les travaux s’avère très utile. Cette personne coordonnera les ouvriers et garantira le bon déroulement du chantier. Les experts et expertes CECB de votre région peuvent vous aider à vous décider pour rénover un bâtiment afin de réduire sa consommation d’énergie. Ils peuvent établir un rapport de conseil CECB Plus pour votre bâtiment, qui vous présente deux à trois variantes de modernisation énergétique sur mesure.  

Lors de rénovations mineures, telles que des travaux de peinture ou le remplacement d’appareils de cuisine, la procédure est en général plus simple. Vous pouvez vous adresser directement au/à la spécialiste en question, par exemple à l’entreprise de peinture ou de construction de cuisine.

Absence d’autorisation

Selon le canton et la commune, vous aurez besoin d’une autorisation pour effectuer des travaux de transformation. Les conditions sont variables. Une règle générale s’applique toutefois: les rénovations mineures à l’intérieur du bâtiment ne nécessitent pas d’autorisation. Il en va tout autrement pour les rénovations importantes, comme les modifications de l’aspect extérieur, ou les changements d’usage, par exemple la transformation d’un logement en bureaux. Une autorisation est également nécessaire si le bâtiment est classé monument historique.

Tout rénover en une fois

Ravalement de façade ou nouveaux revêtements de sol: les coûts de ces travaux d’entretien peuvent être déduits de vos revenus, en fonction des directives communales en vigueur. S’il en résulte une plus-value, grâce au remplacement d’un linoléum par du parquet par exemple, la part correspondante des frais n’est pas déductible.

Vous pouvez soit faire valoir les coûts effectifs, soit déduire le forfait prédéfini. Le montant de ce dernier varie d’un canton à l’autre. En règle générale, si l’immeuble a moins de dix ans, la somme forfaitaire équivaut à 10% de la valeur locative propre, voire à 20% si le bien est plus ancien. Par conséquent, répartissez les travaux importants sur plusieurs années. Vous pourrez ainsi réduire plusieurs fois votre revenu imposable.

Choix des professionnels, autorisations manquantes, erreurs lors de la planification, décisions précipitées

Nous nous ferons un plaisir de répondre à vos questions.

Du lundi au vendredi de 9h00 à 18h00

Entretien conseil gratuit

Nos experts de Swiss Life et Swiss Life Select vous conseillent volontiers sur les possibilités d’épargne pour votre logement en propriété, sur le lieu de votre choix ou en ligne par vidéo.

Autres thèmes liés à Maison & habitation

Maison et habitation

En savoir plus

Rechercher et acheter

En savoir plus

Epargner et financer

En savoir plus

Nos articles de blog

Smiling couple working at home or in the office with laptop

Guide

Le pilier 3a pour acquérir un logement: les principales questions et réponses

Si vous contractez une hypothèque pour acquérir le bien immobilier de vos rêves, vous devez apporter au moins 20% du prix d’achat sous forme de fonds propres pour le financement. A cet effet, vous pouvez par exemple utiliser les fonds du pilier 3a. Swiss Life répond aux principales questions sur le versement et la mise en gage du pilier 3a.

Lire plus
Cropped shot of an affectionate young father showing his young baby girl a stuffed toy while opening boxes in their new home on moving day

Guide

Amortissement d’une hypothèque: les principales questions et leurs réponses

Avoir un logement en propriété est votre vision d’une vie en toute liberté de choix? Si vous envisagez de contracter un prêt hypothécaire, vous serez tôt ou tard confronté au terme d’«amortissement». Mais que signifie exactement «amortissement»? Swiss Life répond aux principales questions sur le sujet.

Lire plus
Father and son sitting on floor and watching favorite cartoon on mobile phone

Guide

Contracter une hypothèque: les principales informations et conditions en un coup d’œil

Une hypothèque vous ouvre les clés de votre logement en propriété. Avec elle, vous pouvez vivre en toute liberté de choix dans vos quatre murs. Vous souhaitez vous aussi contracter une hypothèque? Swiss Life répond aux principales questions sur le sujet.

Lire plus