L'automne est la saison des voyages. Même si les prix augmentent actuellement partout, de nombreuses personnes ne veulent pas renoncer à leurs vacances à l’étranger. Il existe après tout de multiples façons d’économiser de l’argent en voyage. Nous proposons ici quelques conseils intelligents pour économiser, à l’attention de celles et ceux qui organisent eux-mêmes leurs vacances.

Conseil n°1: acheter avec modération.

Il n’est pas toujours facile de résister aux souvenirs et spécialités locales proposés à chaque coin de rue. De plus, dans une devise étrangère, l’argent n’a d’une certaine façon pas la même valeur. On a vite tendance à acheter des choses çà et là. Des choses dont on n’a pas nécessairement besoin.
Mais ce n'est pas tout: souvent le vin que l’on a tant apprécié sur la plage au coucher de soleil se révèle nettement moins bon dégusté à la maison. Il est donc préférable de laisser le porte-monnaie dans son sac et d’accumuler les souvenirs dans sa mémoire. Ceux-ci durent éternellement et ne prennent pas la poussière.

Conseil n°2: épargner sur les billets d’avion

Les tarifs des billets d’avion ne sont pas transparents. Les prix varient considérablement et réserver très tôt ne garantit pas d’obtenir le meilleur tarif.  Alors quel est le moment idéal pour acheter un billet d’avion? Selon les experts, les prix sont en moyenne les plus bas environ sept semaines avant la date du vol. Toutefois, la destination joue elle aussi un rôle important. Pour Dubaï, il est préférable d’acheter votre billet d’avion 24 semaines à l’avance, pour New York, environ 19 semaines à l’avance. Si c’est trop compliqué, vous pouvez aussi économiser de l’argent en réservant votre billet d’avion en semaine. Il semblerait que les billets soient les moins chers le mardi soir à partir de 18 heures. 
De même, pour les destinations desservies deux fois par jour, le second vol de la journée est moins cher. Si
l’on cherche des vols dans la seconde moitié de la semaine, en particulier le week-end, les prix affichés sont beaucoup plus élevés. Rien d’étonnant, c’est là que la plupart des gens ont le plus de temps pour rechercher des vols adéquats. Notre conseil: veillez à planifier votre voyage durant ces périodes afin d’économiser le plus d’argent et d'effort.

Young woman tourist walking near the famous cathedral on the central square during the sunny weather in Zaragoza city, Spain

Conseil n°3: attention aux frais de change

Les frais de transaction peuvent être conséquents, en particulier avec les cartes de crédit, pour lesquelles
s’ajoutent des frais internationaux. On dépense ainsi facilement 3% lorsqu’on fait du shopping à l’étranger. Il vaut donc la peine de miser sur des cartes de crédit sans frais de change. Pour les paiements à l’étranger, vous avez souvent le choix entre payer dans votre monnaie nationale ou dans celle du pays où vous vous trouvez. Payer dans la monnaie du pays d’accueil est presque toujours la meilleure option, car les commerçants locaux exigent une commission de change plus élevée que la banque du pays d’origine. Il en va de même pour les retraits aux distributeurs automatiques. En outre, il n’est souvent pas judicieux de se procurer des espèces étrangères avant le départ. Le meilleur cours est presque toujours celui des distributeurs sur le lieu de destination.

Conseil n°4: vacances bien planifiées, budget optimisé

En voyage, la culture fait souvent aussi partie du programme. Mais une visite à l’opéra, au théâtre ou à un spectacle peut toutefois coûter très cher. Mieux vaut donc s’informer et planifier à l’avance. De nombreux sites vendent aussi des cartes spéciales pour des places debout. Par exemple, une bonne place assise à l’Opéra national de Vienne coûte facilement 150 euros. A quelques rangs derrière seulement, la place debout ne coûte que 4 euros. Certains musées, galeries et sites touristiques sont même gratuits certains jours. Ainsi, le premier dimanche du mois, l’entrée est gratuite à la Galerie des Offices de Florence ou au Louvre à Paris (au moins d’octobre à mars). Il existe même des visites de ville gratuites. Dans de nombreuses métropoles,  des locaux proposent ce que l’on appelle des free city tours. Une manière de découvrir une ville très différente de celle des touristes ordinaires, qui vous permet de faire des économies tout en explorant les plus beaux sites d’un lieu.

Fried cheese and falafel with sause in Turkish Village Breakfast. Top view.

Conseil n°5: manger comme les autochtones

Les meilleures adresses sont celles fréquentées par les autochtones. Au lieu de se fier à Tripadvisor pour trouver un bon restaurant, il est préférable de demander des conseils aux locaux. Ils vous indiqueront souvent des restaurants ou des stands de rue moins connus qui proposent des repas traditionnels vraiment bons et peu coûteux. Au restaurant, délaissez le steak-frites et privilégiez les plats locaux. Ils sont souvent non seulement plus abordables, mais également bien meilleurs que la cuisine internationale, car préparés avec des produits de la région. Autre bonne idée: manger davantage à midi que le soir. En effet, si les menus du midi et du soir sont très similaires, la note sera bien plus élevée en soirée.

Si voyager intelligemment vaut toujours la peine, il n’est pas nécessaire d’être au centime près. Après tout, on travaille toute l’année pour s’offrir aussi des moments inoubliables en voyage. On peut donc se permettre quelques dépenses en plus çà et là.

Dans tous les cas: nous vous souhaitons de bonnes vacances, quelle que soit votre destination!

Êtes-vous bien assuré pour vos vacances?

Les vacances doivent être autant que possible se passer sans stress ni soucis. Il vaut donc la peine de prendre les devants pour être bien couvert en cas d’imprévu comme un accident ou un vol. Nous vous conseillons volontiers.

Autres articles interessantes

Finances

Du livret d’épargne au fonds d’épargne

Lire plus

Santé

Sept conseils pour une vie heureuse

Lire plus

Finances

Les principales assurances pour les célibataires

Lire plus