Actuellement, les prix de l’immobilier sont surtout orientés à la hausse. Une situation de départ idéale pour les propriétaires souhaitant vendre leur bien immobilier. En revanche, ceux qui veulent acheter un logement peinent à trouver des biens abordables. En existe-t-il encore?

Les prix de l’immobilier ont fortement augmenté ces dernières années. Alors qu’en 2000, un appartement en propriété de quatre pièces coûtait 450 000 francs, il affiche aujourd’hui un prix au moins deux fois plus élevé, selon Wüest Partner. Rien que l’année dernière, les prix des appartements en propriété et des maisons individuelles ont connu une hausse entre 6,7% et 8,3%.

Logement en propriété: plus grande liberté de choix

Malgré les prix élevés, devenir propriétaire reste le rêve absolu de nombre de Suisses, comme le montrent diverses études. Les raisons expliquant ce phénomène sont multiples. Selon une étude de la ZHAW, le principal motif est que ces derniers souhaitent avoir un logement à eux à long terme. Viennent ensuite les aspects financiers et l’envie d’avoir un jardin.

Rêve vs réalité

De nombreux Suisses rêvent d’être propriétaires. Selon l’Office fédéral de la statistique, le taux de logements en propriété en Suisse, établi entre 35% et 40%, est resté inchangé depuis plusieurs années. La Suisse occupe ainsi la dernière place du classement européen, puisque plus de la moitié de ses habitants vit dans un logement en location.  Il existe toutefois de grandes différences d’un canton à l’autre: alors qu’en Appenzell Rhodes-Intérieures, environ 57% de la population est propriétaire, ce chiffre s’élève à 15,5% dans le canton de Bâle-Ville.

wohneigentumsquote_fr

Recherche de logements à un prix abordable

Vu les prix actuels, l’acquisition d’un logement semble être un rêve inatteignable pour beaucoup de personnes. Si l’on peut trouver des maisons individuelles pour moins d’un million, l’emplacement a une influence non négligeable sur le prix. En Valais, dans la région de Berne, dans le Jura, dans certaines parties de Suisse romande, dans le nord du Tessin et dans les Grisons, on trouve encore des maisons individuelles affichant un prix inférieur à un million. En revanche, les prix sont nettement plus élevés à Zurich, en Suisse centrale et au bord du lac Léman.

einfamilienhäuser_fr
baulandpreise_fr

La macro-situation, un facteur d’influence

La macro-situation joue également un rôle déterminant pour le prix d’un bien immobilier. Elle est principalement déterminée par des facteurs économiques, fiscaux, infrastructurels et topographiques. Ces dernières années, les prix de l’immobilier dans les communes des régions économiquement dynamiques ont augmenté plus que la moyenne. Les personnes recherchant un logement relativement bon marché se concentrent sur les biens situés dans les communes rurales et les zones périphériques. Dans le cadre de l’achat d’un logement, il est par exemple possible d’économiser beaucoup d’argent si l’on est prêt à emménager dans un lieu un peu plus éloigné des grands centres urbains.

Les communes rurales gagnent elles aussi de plus en plus en attractivité. En effet, la numérisation croissante modifie notre manière de travailler. De nombreuses entreprises autorisent plusieurs jours de télétravail par semaine. De ce fait, la situation géographique joue un rôle moins important. Par conséquent, si nous sommes prêts à faire quelques sacrifices en termes de macro-situation, par exemple en s’éloignant des grands centres urbains, il est possible d’économiser beaucoup d’argent lors de l’acquisition d’un logement.  

La micro-situation correspond...

...à l’emplacement d’un bien au sein d’une commune et à l’emplacement d’un bien immobilier. Elle tient compte des spécificités régionales et cantonales, ainsi que des impôts, de l’infrastructure et de la topographie.

Autres articles interessantes

Maison et logement

Acheter ou louer: qu'est-ce qui me convient le mieux?

Lire plus

Maison et logement

Test «type de logement»

Lire plus

Maison et logement

Comment les Suisses se logent-ils?

Lire plus